Accueil > Coupes > Coupe 2000 > Coupe 2000 : Victoire de Limoges, le récit de Matthieu Viers

Coupe 2000 : Victoire de Limoges, le récit de Matthieu Viers

vendredi 1er juillet 2016 par Le Tché (WM)

Breaking news !!! Limoges a remporté la coupe 2000 ! Voilà voilà, si vous n’avez pas envie de lire un (très) gros pavé, vous savez au moins ce qu’il faut savoir. Pour les autres : voir ci-dessous.

Intro :
Ce samedi 25 juin, une mission de la plus haute importance était confiée à 4 d’entre nous, reconquérir un trophée obtenu il y a de ça 4 ans : la coupe 2000. Gagnée en 2012, cette coupe est passée aux mains des nancéiens qui parvinrent même à la conserver. Néanmoins, c’était bien les monégasques qui se présentaient à Saumur en tant que champion en titre.
Après une 4ème place l’an dernier en territoire Rémois, nous voilà donc dans le Maine-et-Loire pour notre 6ème phase finale en 7 ans. Armés de joueurs calibrés et habitués à ce niveau de la compétition, nos ambitions ne paraissent pas démesurées.

Composition :
Notre équipe, semblant ne pas avoir la moindre faiblesse (quoique vers le 4ème échiquier… : D), fait peur sur le papier. Au premier, nous avons l’invincible Henri Selebran (le Riton pour les intimes) en grande forme en ce moment après un très bon tournoi à Port-Marly et une perf proche de 2200 la semaine précédente en coupe de la parité. Au second, ce sera moi, pas besoin d’en dire plus tant mon talent est reconnu dans le monde entier. Au troisième, ce sera l’insubmersible Maxou connu mondialement pour sa solidité et sa capacité à se sortir de toutes les situations. Et enfin, last but not least, le prési-tché ou encore le Fafane joueur solide et régulier à plus de 1900 depuis longtemps (des légendes raconteraient même qu’il aurait fait une pointe à plus de 2000). Une moyenne elo à 1931, les autres équipes n’ont qu’à bien se tenir ! A noter que Maxime et Stéphane faisaient tous deux partis de l’équipe vainqueur en 2012.
Le calme avant la tempête :
Nous sommes partis tranquillement ce samedi matin aux alentours de 8h30 et sommes arrivés 3h plus tard afin de nous restaurer tranquillement avant de rentrer dans le vif du sujet. La première ronde est à 13h. La compétition va commencer, nous sommes la troisième meilleure équipe sur le papier, ce qui nous permet d’être favoris à la première ronde.

JPEG - 198.5 ko

Ronde 1 :
Nous affrontons l’équipe de Corbas, feuille de match :
SELEBRAN Henri 1990 - GEORGES Thomas 1980
VIERS Matthieu 1915 - LARONCHE Thomas 1800
ARDELLIER Maxime 1916 - TOUSSAINT Rodolphe 1830
TCHEFRANOFF Stéphane 1903 - MERCIER Jean-Yves 1727
Nous sommes assez clairement favoris, nous avons plus d’elo sur les 4 échiquiers et mis à part au premier où le match est équilibré, sur les 3 dernières tables, l’écart est assez conséquent.
Le match commence bien pour nous, Fafane est en bonne position, moi aussi, la position de Maxime est égale mais Henri me paraît un peu moins bien (il prétendra que c’est théorique, bien évidemment !). Fafane gagne une pièce ce qui entraînera l’abandon de son adversaire, ma position s’était dégradée mais une tactique miracle apparaît et me voilà gagnant ! Nous voilà à 2-0, la finale de Maxou me parait légèrement à son avantage et sa technique suffit à faire la différence. Il ne reste plus qu’Henri qui a réussi à entrer dans une finale de fous de couleurs opposées qu’il annulera sans problème. Le score en reste donc à 3-0.
Début de compétition tranquille avec une victoire sans trembler et sans grosse difficulté. Néanmoins, on le sait, dans cette compétition aucun match n’est facile. Et le niveau va monter crescendo.

Ronde 2 :
Nous affrontons cette fois l’équipe de Monaco, championne en titre. Match loin d’être facile même si leur équipe est bien différente de l’an dernier (2 sont restés).
Feuille de match :
LANTERI Nicolas 1909 - SELEBRAN Henri 1990
LOMANDONG Marc-Antoine 1931 - VIERS Matthieu 1915
BLENGINO Cristiano 1944 - ARDELLIER Maxime 1916
TORTORELLA Giancarlo 1752 - TCHEFRANOFF Stéphane 1903

JPEG - 205.2 ko

Ça démarre moins bien que tout à l’heure, si de mon côté, tout va bien (une petite attaque grand-prix), c’est plus laborieux chez Maxou et dans une moindre mesure chez Henri. Henri, d’ailleurs, un peu sous pression défend bien et se retrouve dans une position confortable avec le contrôle d’une belle colonne ouverte. Je gagne rapidement ma partie, Maxou trouve une petite tactique qui lui permet de gagner une qualité. Chez le Tché, la position est complètement déséquilibrée, il a un puis 2 pions de moins mais une activité exceptionnelle avec de grosses menaces de mat. Riton l’emporte, le Tché aussi et Maxou ne trouvera pas le chemin de la victoire malgré sa qualité d’avance. Deuxième victoire 3-0.
Tout va pour le mieux pour les limougeauds qui sont en tête après 2 rondes grâce à un excellent différentiel. 2 autres équipes ont réussi à faire le plein de points lors des 2 premières rondes, il s’agit des (jeunes) équipes de Nancy et d’Hyères, qui s’affronteront lors de la ronde 3. Pendant que nous ferons face à Cherbourg-Octeville. A noter que les 3 premières rondes s’enchaînent sans pause, la fatigue risque de se faire sentir.

Ronde 3 :
SELEBRAN Henri 1990 - LEDOUX Jean-Luc 1969
VIERS Matthieu 1915 - SEIGNAT Florian 1998
ARDELLIER Maxime 1916 - HAMEL Stéphane 1714
TCHEFRANOFF Stéphane 1903 - LELONG Eric 1953
Pour ceux qui en doutaient encore, cette fois-ci y’a pas de doutes, nous sommes complètement dans le vif du sujet. Même si Maxime, semble avoir une partie « plus facile », le match est loin d’être gagné.
Le match commence calmement, Maxou est un peu mieux, Henri peut-être un peu moins bien pendant que chez moi et Stéphane, les positions sont égales, mon adversaire me joue une ligne qui m’était inconnue de l’est-indienne où je sacrifie une qualité pour lui coincer un de ses fous mais la ligne est théorique d’après lui. Rien d’alarmant ! Maxime accroit tranquillement son avantage pendant que chez Henri, son adversaire montre quelques signes de fatigue en donnant son avantage positionnel pensant qu’il avait un mat du couloir mais notre Riton replie tranquillement son fou en f1 pour parer la menace. Ça va mieux !
C’est à mon tour de montrer des signes de fatigue, en donnant une pièce alors que c’était franchement très évitable. Pendant ce temps, Maxime termine sa partie par un petit échec à la découverte gagnant une tour, l’invincible est là et amène le premier point du match. Henri est le suivant grâce à de belles manœuvres qui lui permettent d’avoir une Dame et une pièce contre 2 tours. 2-0 j’ai toujours ma pièce de moins mais le Tché à une finale égale, il propose subtilement nul à son adversaire qui refuse immédiatement (évidemment).
C’est mon jour ! Mon pion passé me permet de forcer mon adversaire à faire un échec perpétuel s’il veut empêcher la promotion ! Je tiens là le match nul qui nous manque. Il ne reste donc plus que le Tché qui finira par annuler au terme d’une longue partie. Victoire 2-0.

Petit Bilan : Toujours en tête grâce à notre différentiel, nous affronterons Nancy le lendemain qui vient de se défaire de l’équipe Hyéroise (qui était première sur la ligne de départ), pour prendre seuls la tête. Bilan donc très satisfaisant avec nos 4 joueurs à 2.5/3. Bon c’est pas tout ça mais c’est l’heure d’aller manger !
Nous arrivons donc au camping Belambra à une quinzaine de minutes de la salle de jeu et Maxou et Fafane remarque des similitudes avec la phase finale d’il y a 4 ans (gagnée par les limougeauds rappelons-le), année d’Euro de foot, 3 rondes avant de manger, on dort dans un camping… Les astres semblent s’aligner ! Sur ce : à table !
Au menu du soir :
Entrée : melon + jambon + crudités
Plat : confit de canard + Flageolets
Dessert : Pana cotta

Hum hum en tout cas, Fafane a bien mangé !

JPEG - 178.7 ko

On termine la soirée avec match de foot à la télé, bataille de polochon initiée par les grands enfants que sont Maxime et Stéphane.

JPEG - 107.2 ko

Pendant que Riton, toujours imperturbable analyse ses parties et se prépare pour le lendemain. Car si l’ambiance est à l’amusement, nous savons que demain est une journée capitale et que les Nancéiens n’ont qu’à bien se tenir ! Nous profitâmes de la soirée pour mettre au point un hymne dont les paroles seront disponibles en fin de résumé.
Réveil tranquille aux alentours de 6h-6h30 du matin voire plus tôt pour Stéphane pour des raisons que nous tairons ici. Douche, p’tit dej’ et c’est parti ! Nous avons un titre à gagner.

Ronde 4 :
REBOUD Joseph 1917 - SELEBRAN Henri 1990
PILLARD Valentin 1967 - VIERS Matthieu 1915
DECUIGNIERE Tom 1930 - ARDELLIER Maxime 1916
KAJGANIC Fabien 1840 - TCHEFRANOFF Stéphane 1903
Encore un match équilibré qui promet ! Ma partie démarre bien, dans une française, mon adversaire se trompe dans l’ouverture et je prends rapidement l’avantage, défense française chez Fafane aussi qui a lui aussi une bonne position. Positions égales pour Maxime et Henri. Je marque mon point, Stéphane à un perpèt’ et demande si il peut le prendre, les parties restantes ne sont pas assez sûres pour ça, il continue ! Maxime répète 3 fois la position mais ne le demande pas directement, il tente malgré tout d’obtenir la nulle mais c’est trop tard. Stéphane et Henri prennent l’avantage, les pions de leurs adversaires commençant à tomber. Stéphane gagne !! Henri est en finale de tours avec un pion de plus, puis 2 ! On va la gagner ! Il gagne, ça fait 3-0, il reste Maxime qui finit par perdre sur une boulette tactique. Score final 3-1.

Nous arrivons au bout de la compétition, nous sommes seuls en tête avec 4 victoires en autant de matchs, poursuivis par trois équipes à 3 sur 4, Nancy, Hyères et Saverne. Il est temps de faire les comptes au niveau du différentiel. Nous sommes à +10, Nancy et Hyères à +4 et Saverne à +2. Donc dans le cas où Nancy gagnerait 4-0, ils se retrouveraient à +8. Pour assurer, la victoire, il nous faudra faire au moins une victoire et un match nul (une défaite 1-2 nous assure le titre). Nous serons opposés à Hyères, plus grosse équipe de la compétition sur le papier.

Ronde 5 :
SELEBRAN Henri 1990 - DEGRAEVE Remy 2015
VIERS Matthieu 1915 - BAUDRY Remi 1974
ARDELLIER Maxime 1916 - BERNARD Anthony 1882
TCHEFRANOFF Stéphane 1903 - DEGRAEVE Thomas 1905
Match une nouvelle fois équilibré mais cette fois nous ne sommes pas favoris et le point et demi à glaner est loin d’être gagné. La tension monte, les yeux Nancéiens sont braqués sur notre match, nous (enfin, au moins moi) gardons bien sur un œil sur le match Nancy-Monaco. Les parties avancent, je suis pas bien, Fafane pas bien aussi, ça se complique espérons que Maxime et Riton feront le boulot.
Le boulot, Nancy est en train de le faire à côté, ils l’emportent 3-1, ouf Monaco leur a pris un point qui peut se révéler important pour le différentiel, c’est toujours ça. Pendant ce temps, je gaffe dans une position déjà difficile et me fait mater. La donne a changé, Nancy n’ayant gagné que 3-1, une défaite 1-3 nous offrirait le titre. Le Tché est toujours mal, on perd 0-1, Henri me parait bien, Maxime aussi, allez les gars ! Ils vont y arriver !!!
Maxime prend un avantage décisif, Henri stoppe la pendule et demande un match nul par répétition, on n’est pas loin, Henri obtient la nulle. Maxime gagne ! On est champions ! Stéphane perd. Nous perdons le match 1-2 mais gagnons la compétition et c’est ce qui compte !

JPEG - 311.1 ko
JPEG - 555.2 ko
JPEG - 200.9 ko

4 ans après, le LECEL remporte une nouvelle fois la coupe 2000 après de multiples participations aux phases finales, Maxime et Stéphane l’avaient dit, il y avait un petit air de Vergèze à Saumur ! C’est une vraie performance compte tenu du niveau très homogène des équipes qui participent à cette compétition, notamment en phase finale !

Sur ce je vous laisse avec les paroles de l’hymne limougeaud qui aura vraiment porté notre équipe tout au long de ce week-end, merci à ce bout-en-train de Riton qui nous a inspiré cette chanson.

Paroles « C’est le Riton » :
1er couplet
C’est le Riton, C’est le Riton, C’est le Riton à son Pépère,
C’est le Riton, C’est le Riton, C’est le Riton à son Pépère …

2ème couplet
C’est le Riton, C’est le Riton, C’est le Riton à son Fafane,
C’est le Riton, C’est le Riton, C’est le Riton à son Fafane …


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

| Plan du site | Mentions légales |  RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
ZID du Limousin des Échecs (Fédération Française des Echecs)
Directeur de publication : S. TCHEFRANOFF