Accueil > Tournois > Parties longues > Open de Brive : Le petit mot (plein d’humour) de Laurent BAAS

Open de Brive : Le petit mot (plein d’humour) de Laurent BAAS

samedi 12 mai 2007 par Laurent BAAS

Que dire du tournoi : Premier open de Brive depuis plus de 10 ans avec de bonnes conditions de jeu et une ambiance sympa. Deux favoris évidents : pour le tournoi : le Maître FIDE Michel Saucey et pour le titre de champion de la Corrèze : le grand maître Départemental (GMD) Michael Troubat.

A partir du moment où Michel est présent à un open servant de support au Championnat de la Corrèze, il y a 2 scénarios possibles :

1) Un des "leaders départementaux" annule Michel, gagne le titre et partage le 1er prix du tournoi (mais est 2ème au départage) cela a été le cas pour Michael une année et pour moi la suivante

2) Michel gagne tout et le grand jeu est d’éviter de le prendre trop tôt car le départage est traditionnellement le cumulatif (inadapté mais bon c’est pas le débat).

Cette année M. Saucey dévore ses adversaires un à un (comme dans la légende du Minotaure où les crétois devaient donner 10 vierges à dévorer au monstre chaque année ; en Corrèze c’est pareil à part que notre Minotaure se contente d’un adversaire par ronde...), seul Marc-Émile Gey échappe à la bête.

Avant la dernière ronde, 4 Corréziens pouvaient gagner le titre : Michael Troubat 2108 Elo ; Nicolas Troubat 1996 Elo ; Stéphane Germain 1780 et moi même (1940). Michel Saucey doit gagner pour remporter le tournoi tout seul (talonné par Laurent Delage). Les appariements donnent : Germain-Gey ; Nicolat Troubat-Saucey ; Michael Troubat-Francois et Baas-Delage. Michael est donc le mieux placé sur le papier, il l’emporte d’ailleurs rapidement, Stéphane Germain perd contre ME Gey et je suis dans une position difficile contre Laurent Delage. Michel Saucey rame contre Nicolas Troubat (ne serait-il pas vierge ou le Minotaure est il rassasié ?). Laurent Delage rate un coup et transite dans une finale égale que j’arnaque ! Michel fait nulle dans la foulée.

Michael Troubat et moi sommes donc à égalité ; afin d’assurer le spectacle nous avons prévu (en début de tournoi) de jouer le titre en blitz en cas d’égalité aux points. Donc, match aller-retour. Je gagne le premier blitz "normalement" malgré une perte de pion dans l’ouverture en mélangeant deux bonnes variantes ! et Michael remporte facilement le match retour.

Donc, Blitz 6’ pour les Blancs et 5’ pour les noirs avec obligation pour les blancs de l’emporter. J’ai les blancs, Michael "bétonne" à mort une posit resserrée et passive mais soudainement je lâche un pion et nous transitons en finale avec une dame et une pièce mineure chacun ... je regarde la pendule 30 secondes pour moi, 1 minute pour lui, je suis donc mort, il me propose la nulle :-) et je continue par inertie (comme les roues d’une voiture accidentée qui continuent de tourner alors qu’elle est sur le toit !). Michael cherche le KO, gagne un nouveau pion et quand je regarde à nouveau la pendule ... 6 secondes chacun !!! j’accélère et gagne au temps (Désolé Michaël c’est du vol mais bon c’est aussi du blitz ! ...).

Je gagne ainsi mon 6ème titre de champion en 17 ans (moins 2 ans en Haute-Vienne dans un club bizarrement nommé rock’n Chess(*)) et le 10ème titre en 10 ans pour le club de Tulle (assez étrangement d’ailleurs, en remportant 2 blitz contre la Hollandaise, comme quoi, certains indices montrent que je ne suis pas un "vrai" Tulliste :-) )

Merci aux organisateurs et à tous mes adversaires !

Laurent.

P.-S.

(*) Limoges Roq’n Chess plus exactement.



7 Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

| Plan du site | Mentions légales |  RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
ZID du Limousin des Échecs (Fédération Française des Echecs)
Directeur de publication : S. TCHEFRANOFF