Accueil > Comités Départementaux > CDJE 87 > Cht de la Haute-Vienne : troisième journée (enfin !)

Cht de la Haute-Vienne : troisième journée (enfin !)

vendredi 24 juin 2011 par Le Tché (WM)

Si j’avais écrit cet article le lundi de clôture du Championnat de la Haute-Vienne, j’aurais commencé par un : "C’est déjà fini !" , une semaine après un "C’est déjà loin !" s’impose. En effet, vous n’imaginez pas la difficulté d’écrire un article sur un épisode qui a pris fin depuis plus d’une semaine, l’effort de mémoire que cela nécessite pour rebondir sur des parties si lointaines ! Je vais néanmoins me plier à l’exercice puisqu’il est important de garder une trace de cet événement sportif mémorable. Je tiens à remercier Jérémy, Laurent et François pour le résumé de leurs parties. Et encore un merci supplémentaire à François qui en plus du résumé de ses parties nous a fait un superbe tableau résumant le tournoi fermé.

Ronde 5

Tournoi fermé :

Table 1 : Sylvain CHAMAILLARD contre Jérémy NETO : Après avoir égalisé avec les noirs et pris un léger avantage dans une Est indienne, Jérémy commet une imprécision avec Tf8 et permettent aux blancs de reprendre leur pion de retard avec un cavalier indélogeable qui rétablit l’égalité.

Table 2 : François PERRUCHAUD contre Gaëtan PERIN : les noirs menacent de gagner le pion central blanc. Gaëtan ne trouve pas la défense adéquate et la position blanche s’effondre rapidement. Les noirs commettent à leur tour quelques imprécisions, mais sortent néanmoins des complications avec deux pions de plus, ce qui est amplement suffisant pour gagner : 0-1 pour François.

Table 3 : Emmanuel VIERS contre Manuel LARAND : Aucune info sur cette partie.

Table 4 : Laurent DELAGE contre Cyrille AUGEREAU : Laurent a les blancs, il joue une espèce d’anglaise pour éviter de tomber dans la française de Cyrille. Tout va à peu près bien jusqu’au 13ème coup où sur une attaque de Cyrille sur le roque blanc avec la dame Laurent joue un mauvais coup de défense entraînant un net avantage pour les noirs, Cyrille commet cependant immédiatement une grosse faute dans son attaque en jouant Cg4 ??, la suite est assez linéaire pour Laurent qui n’a plus qu’à échanger les pièces et rentrer dans une finale gagnante avec des pions de plus dans laquelle Cyrille rendra très vite les armes.

Au niveau de l’OPEN, Matthieu VIERS est, à l’entame de la cinquième ronde, seul en tête, mais il affronte Gilles DUMONT, plus fort ELO de l’OPEN qui lui prend le point tout entier dans une finale pas si claire où, semble-t-il, Matthieu, malgré sa qualité de moins pouvait espérer la nulle ! Le deuxième choc de cette cinquième ronde est le combat que se livrent le maître et son élève, Sébastien MONNET contre Nicolas CHANSON : si Nicolas a fait de surprenants progrès tout au long de cette saison, Sébastien lui montra qu’il était encore le patron et lui pris le point. Enfin, le dernier choc de cette cinquième ronde fût la partie entre Mickaël KIRASTINNIKOS et Cyril DUSSUCHAUD qui après un départ canon (2/2) devait perdre sa troisième partie d’affilée !

Ronde 6

Table 1 : Jérémy contre Sylvain : Après un bon debut des noirs (Sylvain) dans une sicillienne fermée, ils s’endorment un peu et suite à deux imprécisions permettent aux blancs de reprendre l’inititative. Les blancs ratent Cxg6 (proposé par Francois : quel talent !) sacrifiant le cavalier pour des menaces difficiles à parer. Puis en crise de temps, ratent de nouveau le gain sur De6+ échangeant les dames alors que Txé7 auraient mener au mat après Td1+, Rg2, Txc1, Dd5+ !! (la case libéré suite à la prise de la tour en C1) et mat qui suit. L’échange des dames permet aux noirs d’annuler en maintenant les blancs dans un réseau de mat après Ff3.

Sylvain l’emporta au 3ème blitz de départage (Armaguedon, Sylvain a les blancs et 6 minutes pour mater). Bravo à lui et rendez vous à la rentrée pour la défense de son titre !

Table 2 : François contre Gaëtan : François sort volontairement d’une variante classique de la catalane. Les noirs égalisent sans difficultés mais commettent au 17e coup une gaffe qui coûte une pièce. L’abandon suit au 19e coup, après moins d’une heure et demie de jeu : 1-0 : score final : 2-0 pour François.

Table 3 : Emmanuel contre Manuel : Aucune info sur cette partie.

Table 4 : Cyrille contre Laurent : schéma un peu similaire au sortir de l’ouverture Cyrille avec les blancs monte une grosse attaque contre le roi noir qui est toujours au centre, après un sacrifice de pièce Cyrille est gourmand et au lieu de récupérer la pièce, il continue l’attaque mais il commet une grosse faute au 26ème coup Cg7 ??. Avec une pièce de plus, Laurent n’a plus qu’à échanger les dames pour que Cyrille lui tende la main.

Sylvain CHAMAILLARD est donc le nouveau Champion de la Haute-Vienne, il gagne le pack intégral Europe Echecs d’une valeur de 100 euros !

Jérémy NETO est vice-Champion : il gagne le pack jeu + leçons Europe Echecs d’une valeur de 50 euros !

François PERRUCHAUD est troisième : il gagne le pack jeu Europe Echecs d’une valeur de 40 euros !

Gaëtan PERIN n’ayant pu jouer les départages pour la quatrième place, c’est Manuel Larand qui s’en empare : il gagne le pack jeu Europe Echecs d’une valeur de 40 euros !


L’OPEN, quant à lui, eut un goût d’inassouvi ! En effet, nous aurions tous voulu observer le choc Gilles DUMONT contre Sébastien MONNET, mais il n’eut pas lieu...

Sébastien joua Matthieu VIERS et prit en le battant la première place de cet OPEN qui lui assure de jouer le tournoi fermé lors de la prochaine édition ! Un Mathieu démoralisé qui prendra tout de même la troisième place qui n’est, malheureusement pour lui, pas qualificative pour le Tournoi principal de l’année suivante. Gilles joua Mickaël KIRASTINNIKOS et s’empara, une fois la victoire acquise, de la deuxième place de l’OPEN qui est la seconde place qualificative pour le Tournoi fermé.

Sébastien MONNET, 1er, gagne le pack jeu + progresser Europe Echecs d’une valeur de 75 euros !

Et Gilles DUMONT, 2ème, gagne le pack jeu + leçons Europe Echecs d’une valeur de 50 euros !

Matthieu VIERS, 3ème, gagne le pack jeu Europe Echecs d’une valeur de 40 euros


Guillaume REIX, avec l’aide de François PERRUCHAUD, Laurent DELAGE et Jérémy NETO

Documents joints


2 Messages

  • Cht de la Haute-Vienne : troisième journée (enfin !) Le 24 juin 2011 à 11:31 , par mAnU

    Excellent compte rendu de ces passionnantes 3 journées. Et je peux aussi tout à fait comprendre qu’il ne soit pas évident d’écrire plusieurs jours après que l’évènement ait pris fin.

    Je tiens à souligner que ce championnat était très intéressant d’un point de vue échiquéen car le niveau des joueurs est très proche. L’organisation était sans faille et l’ambiance tout à fait chaleureuse.

    Maintenant des infos sur mes 2 parties contre Emmanuel.
    Ronde 5
    J’ai les blancs et Emmanuel, dans une anglo grunfeld tombe dans un mini piège théorique et perd le pion b grace à un sac de qualité provisoire Txb7. Il réussit néanmoins à me doubler ce pion de plus mais l’avantage blanc reste conséquent et avec un jeu précis tout à fait convertible en victoire. Après 16.Fe3 il commet l’erreur stratégique 16..e5 ?! et les blancs commencent à être vraiment bien. Je décide plus tard après avoir optimisé le placement de mes pièces de rendre le pion de plus en jouant le coup 24.d6 !? cd6 25.c6 ! ce qui m’octroie un pion passé sur la colonne c. En crise de temps et sous la pression Emmanuel essaie de se trouver du contre jeu avec la poussée 29..e4 et après 30.fe4 il me suffisait de jouer 31.Rh3 pour que la position noire soit sans espoir à cause de la maîtrise de la septième, l’attaque sur sa dame, l’attaque de mat et également le pion passé arrivé en c6. Au lieu de ça je joue 31.Rxf3 ?! qui permet la petite complication 31...Dd4. Les blancs restent gagnants dans toutes les variantes et il suffit d’échanger les dames et la promotion tant attendue par le pion c se fera en 3 coups. Au lieu de ça, je joue le bien plus sexy 32.Dxf7+ Rh8 33.Fh6 ?? (33.c7 + -) mais Emmanuel joue bien sûr 33...Tf8 ! clouant la dame et mettant fin à l’attaque de mat. Je suis forcé de rentrer dans la suite 34.Dxf8 Ff8 35.Tb8 et la nouvelle menace de mat me permet d’avoir une nulle bien peu consolante. Pourtant, Emmanuel, toujours en relatif zeitnot essaie de forcer la chance et rate le perpétuel. A cours d’échecs il ne peut éviter l’échange de toutes les pièces et le triomphe tant espéré du pion c (naturalisé c à vrai dire car c’est un pion b au début du combat) scelle l’issue de la partie. result 1-0

    Ronde 6
    Emmanuel avec les blancs me joue 1.e4 et nous obtenons une position qui sied bien à son style agressif de l’attaque grand prix de la sicilienne. Je relève le défi et je joue l’obligatoire 9..f5 pour stopper (au moins ralentir l’attaque des blancs qui ont déjà la dame en h4), poussée du pion f qu’avait oublié de jouer Laurent dans son anglaise contre Cyrille le matin même (couleurs inversées donc) et qui avait donné un avantage certain aux noirs. Je joue plus tard la nouveauté 10...Tb8 qui maintient l’égalité mais la position reste complexe. Emmanuel décide de me jouer la très intéressante manoeuvre Fe2-d1-b3 et je dois absolument commencer les opérations à l’aile dame et au centre sur cases noires. Emmanuel ayant fermé le centre, je joue l’imprécis 15...b5 ?! (meilleur 15..Fb7 =) qui aurait dû donner l’avantage aux blancs mais Emmanuel essayant de contrer mon expansion à l’aile dame ne trouve pas la meilleure suite et surtout ne voit pas le pseudo sac 19..Txb3 ! qui permet aux noirs de récupérer 2 pièces (Fou et cavalier) pour une tour et pion. Je suis confiant car j’ai aussi la paire de fous, pourtant Emmanuel aurait pu me compliquer beaucoup plus la tâche si il avait joué 22.c4 !? même si les noirs ont de bonnes chances pratiques. Au lieu de ça je récupère rapidement un pion et surtout recycle et active ma paire de fous et ma tour restante sur son roque. Finalement, à cause de la faiblesse de la première rangée combinée aux menaces de mat de ma batterie Fou Dame, Emmanuel perd le fil et commet la bévue 32.Ta5 ?? et abandonne sur le sac de dame 32...Dxa5 qui mate en 2. result 0-1

    En résumé, 2 parties gagnées soit, mais quand même loin d’être parfaites de mon côté (aussi).
    Désolé pour le roman, je n’arrive pas à faire court.

    Last but not least, je voulais juste préciser que l’ouverture avec les noirs qui consiste à développer les Cavaliers en a6 et h6 que j’ai joué contre Jeremy lors de la première journée s’est vue gratifiée du nom Holey Wohley par l’inénarrable et malheureusement disparu GM Tony Miles dans son livre "It’s only me" (annagramme de Tony Miles),celà en hommage à son ami le MI australien (vivant en France) Alexander Wohl qui battit de nombreux GM et obtint en règle générale de nombreux succès avec cette ouverture peu conventionnelle.
    Totalement ma faute car ne me souvenant pas du nom exact je la nommais autrement.

    ====

    mAnU

    ====


    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

| Plan du site | Mentions légales |  RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
ZID du Limousin des Échecs (Fédération Française des Echecs)
Directeur de publication : S. TCHEFRANOFF